Depuis janvier 2019
050 529
UTI transportées
045 151
tonnes de co2 économisées

Actualités

GNV / bio-GNV: Le projet Olympic Energy reçoit une subvention de 5,7 millions d’euros

TRANSPORTISSIMO – Nous en parlions il y a 8 mois, et ce qui était à l’époque une première entente se concrétise aujourd’hui avec l’attribution d’une subvention de 5,7 millions d’euros de la Commission européenne pour soutenir le projet.

L’union fait la force, ce vieux proverbe est plus que d’actualité aujourd’hui. C’est grâce à cet état d’esprit que le projet Olympic Energy, soutenu par Sigeif Mobilités, société d’économie mixte locale spécialisée dans le développement de stations GNV et bio-GNV en Île-de-France, le groupe Fraikin, loueur de véhicules industriels et commerciaux, et TAB Rail Road, spécialiste des solutions de transport combiné rail-route va enfin porter ses fruits. D’ici 2022,  huit stations d’avitaillement en GNV et bio-GNV sortiront de terre alors que 330 poids lourds GNV rejoindront leur nouveau propriétaire, Fraikin et TAB Rail Road.

Les 8 nouvelles stations seront capables de s’adapter aux besoins locaux, en distribuant entre 800 et 2500 t de GNV et de bio-GNV par an. La subvention de la Commission européenne couvrira 20 % du coût total (12 millions d’euros), soit 2,4 millions d’euros. La Commission européenne financera également une partie des investissements des deux autres partenaires du projet afin de réduire le surcoût à l’achat des véhicules GNV. Fraikin espère ainsi pouvoir acquérir 300 poids lourds GNV, et TAB Rail Road, 30 poids lourds GNV. 

Le projet vise à favoriser l’utilisation du GNV et du bio-GNV dans les transports et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l’air.

Article ecrit par auriane kerbat et publié par transportissimo, pour voir la version en ligne, cliquez ici

GNV en Ile-de-France : le projet Olympic Energy financé par la Commission européenne

GAZ MOBILITE.FR – Associé au groupe Fraikin et à TAB Rail Road, SIGEIF Mobilités vient de recevoir une subvention de 5.7 millions de la Commission européenne dans le cadre du projet Olympic Energy.

Présenté en début d’année, le projet Olympic Energy vise à développer l’usage du GNV et du bioGNV en Ile-de-France. Pour SIGEIF Mobilités, le programme doit permettre l’émergence de huit nouvelles stations GNV d’ici à 2022. Soutenues par la Commission européenne à hauteur de 2.4 millions d’euros, soit 20 % d’un investissement total estimé à 12 millions d’euros, ces installations seront capables de délivrer entre 800 et 2500 tonnes de GNV et de bioGNV par an.

Le reste de la subvention, soit 3.3 millions d’euros, servira à soutenir l’investissement dans les véhicules GNV. Partenaire du projet, le groupe Fraikin et TAB Rail Road, prévoient respectivement d’acquérir 300 et 30 poids-lourds au gaz naturel dans le cadre du programme.

« Par son ampleur, le projet Olympic Energy placera Paris et l’Île-de-France parmi les grandes métropoles mondiales pionnières des transports propres, à quelques mois des prochains Jeux olympiques. Il s’agit là d’un projet exemplaire, qui unit un développeur de réseau de stations-service, un loueur de véhicules et un utilisateur de poids lourds dans une même ambition : favoriser l’utilisation du GNV et du bio-GNV dans les transports et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l’air » souligne le communiqué commun publié par les trois partenaires.

Article ecrit par Michael TORREGROSSA et publié par Gaz Mobilité. fr, pour voir la version en ligne, cliquez ici